Lexique des poissons nageurs

Lexique des poissons nageurs

Pas toujours facile de si retrouver dans tous ces termes de poissons nageurs. Voici donc un petit lexique qui vous aideras, je l'espère à un peut mieux comprendre les différents types et familles des ces leurres que sont les poissons nageur.


LES CRANKBAITS: Ces poisson-nageurs, généralement de forme trapue ont été mis au point pour inciter des poissons agressifs à attaquer. En effet, les cranckbaits bénéficient pour la plupart de billes bruiteuses qui créent des sons et des vibrations de fréquences diverses qui « tapent sur le système des carnassiers » et les poussent à l’attaque. De ce fait, les crancks excellent pour prospecter de grandes superficies, d’autant plus qu’ils "nagent tout seul", c’est à dire, qu’à l’instar d’une cuillère tournante, une simple récupération suffit souvent à révéler leur potentiel attractif, attention cependant de ne pas mouliner trop vite. De part la diversité des tailles, des poids, des couleurs, les cranckbaits se révèlent très polyvalents, et permettent, en action de pêche, de repérer rapidement les poissons les plus enclins à attaquer.

LES LIPLESS: ces "crancks" n'ont pas de bavette, ils sont attachés sur le dos et une cavité dans la tête leur permet de vibrer. Ces leurres peuvent être ramenés de façon continue comme n'importe quel Cranck, mais tout leur intérêt est de pécher profondemment. en effet ces leurres coulants permettent d'aller là où les autres leurres ne vont pas, ils peuvent s'animer près du fond par de petites tirées (un peu comme un leurre souple ou un poisson mort manié).

LES JERKBAITS: Le terme « jerkbait » signifie que se sont des leurres à « secouer ». En effet l’animation de base des jerkbaits consiste à donner des coups de scion d’amplitudes plus ou moins grandes afin de les désaxer pour qu’ils montrent leurs flancs et ainsi envoyer des signaux lumineux. Ils sont généralement de forme effilée et peuvent être flottants, coulants ou « suspending », c’est à dire qu’ils restent immobiles entre deux eaux. Mais selon les modèles et les marques les jerkbaits peuvent avoir différents profils. Ainsi il existe des modèles en bois ou en plastique équipés de billes bruiteuses afin de stimuler les carnassiers, ou complètement silencieux pour les poissons éduqués. De plus ces modèles peuvent être équipés d’un système de déplacement du centre de gravité constitué par une grosse bille en métal ou d’un système de piston. Ainsi, lors du lancer tout le poids se retrouve à l’arrière du leurre ce qui permet d’augmenter sensiblement la distance. L’action de pêche consiste à récupérer son leurre canne basse, le scion pointé vers la surface de l’eau, en alternant des coups de scion secs de faibles amplitudes (twitching) ou plus importants (jerking) et des pauses plus ou moins longues tout en moulinant pour récupérer l’excédent de bannière. Lors des pauses et selon la nature du leurre, celui-ci va soit descendre en profondeur, soit remonter ou se stabiliser à sa profondeur de nage, ce qui permet d’insister sur les postes pêchés. La touche a généralement lieu au moment ou l’on reprend la récupération. La majorité des modèles descendent entre 0.5 et 1 mètre (sauf les coulants) car ils possèdent une bavette courte et peu inclinée.

LES POPPERS: (probablement les leurres de surface les plus connus des pêcheurs) ont un corps plus ou moins épais, en forme de poisson ou de batracien, avec un hameçon de queue comportant ou non des «trailers » en plume. La particularité est que la tête du leurre est concave ou biseautée. L’action de pêche consiste à effectuer de petites tirées avec la canne avec des temps de pauses plus ou moins longs. Ces leurres vont émettre un « pop » plus ou moins bruyant à chaque tirée ainsi qu’un chapelet de bulles attirant le poisson. Certains modèles peuvent aussi se travailler en «walking the dog ».

LES STICKBATIS: (ou leurres bâtons) ont un corps effilé en forme de poisson ou autre mais sont dépourvus de bavette. Le maniement de ceux-ci se fait par de petits coups de scion tout en récupérant régulièrement l’excédent de bannière ce qui leur donne une nage en zigzag appelée « walking the dog ». Avec des coups de scions plus amples, ceux ci vont faire des écarts plus importants, c’est le « long slide ».

LES LONG BILL MINNOWS : sont un croisement entre jerkbaits et cranckbaits, ils possèdent une bavette beaucoup plus grande et peu inclinée ce qui leur permet de descendre entre 2 et 3 mètres de profondeur. Ils sont généralement « suspendings » et peuvent ainsi être utiliser très lentement près du fond.

LES BIG BAITS : Dans la gamme des Big baits, on trouve des Hardbaits (leurres durs) et des Softbaits (leurres en plastiques). Concernant les «Hard big bait», ils se divisent en plusieurs catégories. Tout d’abord les Swimbaits, ces gros leurres trouvent leurs origines aux USA et au Japon. Leur nom provient de leur action puisqu’ils nagent tout seul. En général, leur cible reste principalement le blackbass. Ce sont des leurres qui plongent peu et qui ne nécessitent aucune action particulière. On peut citer le cofunazzy et le huskyhasuzzy d’imakatzu (japonais). Et chez l’oncle Sam, on rencontrera le Titan de A.B.T Lure Company , le real trout de A.C plug Dans cette catégorie de Swimbait, il serait logique de rajouter « nos » leurres, tels que le Freddy d’illex ou encore le Kong de R2S. Ces leurres sont articulés, existant en version sans bavette le plus souvent. On retrouvera également quelques leurres prologic (4play). Ces leurres se destinent davantage à nos brochets. Ils explorent toutes les couches d’eau contrairement aux leurres japonais et américains, qui, le plus souvent travaillent sous la surface.

LES BUSTER JERK ET ZALT: ces leurres nous viennent des pays nordiques, leur nage est beaucoup moins agréssive que plus planante que les engins japonnais. Ils sont réputer pour attirer les poissons records. leur poids en en principe asser lourd, entre 35 à 95 g en moyenne, mais ont commence à en trouver des un peut plus léger. Ces leurres sont capables de réactions étonnantes, il enchaîne les mouvements les plus erratiques qui soient. Les poissons les plus éduqués ont vraiment du mal à résister à autant d’instabilité, à autant d’excitation ! le maniement est un peut particulier, lancer votre leurre, laissez le couler, le scion a raz de l'eau, et remonter votre canne a auteur des yeux, rabaissez votre scion et ainsi de suite. Vous pouvez les faire évoluer dans toutes les couches d'eau
Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site